le Syndicat de l'Étang de lers

Le syndicat intercommunal de l'Étang de Lers

L'étang de Lers en été

Présentation générale

Le Syndicat Intercommunal de Développement du Site de l’Étang de Lers a été créé en 1986 par les communes de Massat et Le Port pour le développement et la pratique le ski de fond sur le site. Ses statuts ont été modifiés en 2000 pour étendre ses compétences : « Article 2 : Le Syndicat a pour objet d’effectuer les opérations nécessaires à la promotion, à l’aménagement et à la gestion des locaux et des activités du site, notamment le ski de fond et la pêche. »

Composition

Le syndicat est administré par un comité composé de six délégués élus

par les conseils municipaux des communes de Massat et de Le Port (3 délégués par
commune).

Présidente : SOULA Françoise
Délégués titulaires : SUTRA Patrick, VIPREY Bernard, Noëlle Morales, Sandrine Loubet, Laurent Sutra.

Le siège du syndicat est basé dans les locaux de la mairie de Massat.

 

Contacts

Secrétariat de l’Étang de Lers  :
Tél : 09 75 38 68 44

Horaire du secrétariat :
Lundi : 14h à 17h
Mardi : 9h à 12h / 14h à 17h
Jeudi : 9h à 12h / 14h à 17h

Station de l’Étang de Lers (pêche, espace nordique et parcours d’orientation)
Tél : 05 61 04 91 13
Web : www.etang-de-lers.fr

 Massat, le 07/03/2022 Chère concitoyenne, concitoyen Depuis 2 ans, du fait de la pandémie du Covid 19, nous vivons une période difficile et éprouvante pour tous. Sans entrer dans des polémiques sur la gestion de cette crise par le gouvernement, cette période nous a contraints à beaucoup de sacrifices et à une solidarité collective sans faille afin de freiner la pandémie, nous protéger et particulièrement les plus fragiles. Cette période a fait surgir beaucoup de questionnements et de mouvements citoyens, interrogeant la légitimité des règles sanitaires imposées dans la gestion de cette maladie. Ces questionnements, légitimes dans une démocratie représentative, ont pu s’exprimer librement dans la rue, les médias et autre réseaux sociaux. Pour autant, expression et libre pensée ne signifient pas que nous ayons le droit d’imposer nos idées et d’entraver la vie quotidienne de citoyens et de citoyennes ayant, eux aussi, le droit à leur analyse personnelle et à une protection sanitaire en tous lieux et notamment publics. Nous avons pu constater, durant ces deux ans, des actes d’incivisme ayant profondément clivé le village. Le dernier en date a pris la forme de manifestations devant la médiathèque qui, par leurs virulence et leur répétition ont contraint la Communauté de commune, seul compétente dans le domaine des médiathèques, à fermer jusqu’à nouvel ordre celle de Massat, privant le public, les écoles, les enfants d’un bien commun qui donne accès à tous et gratuitement à la connaissance, la culture, la littérature… Par ailleurs nous souhaitons vivement affirmer notre soutien à Laure et Annaik, nos deux bibliothécaires qui, grâce à leur dévouement, ont pu maintenir depuis deux ans un service public pour tous, entre autres par la mise en place du drive. La municipalité de Massat souhaitant l’apaisement demande donc que cessent ces incidents, afin que nous présentions une demande officielle de réouverture de la médiathèque de Massat à la Communauté de commune et que nous puissions enfin retrouver une vie quotidienne respectueuse, aux aspects multiples, qui caractérise depuis toujours notre belle vallée.   [...] Lire la suite…
Le 23 Février dernier, le Directeur d’Académie notifiait à la Mairie la future fermeture d’une classe à l’école de Massat pour la rentrée de septembre 2021. Triste épilogue d’un feuilleton débuté quelques semaines plus tôt. En effet dès l’annonce de cette éventuelle mesure, les 4 maires du RPI, les enseignants, les parents d’élèves et tous les acteurs de la sphère éducative s’étaient rassemblés pour dire « Non » à cette décision. L’année dernière déjà en plein confinement, le maire de Massat avait réussi à bloquer in extrémis cette fermeture en s’appuyant sur la promesse du Ministre Jean-Michel Blanquer de ne fermer aucune classe en Zone Rurale sans l’accord du maire. Cette année visiblement les choses sont différentes, la logique comptable de l’Académie et la réalité des chiffres ont eu raison de notre 4ème classe. Ce transfert d’un poste d’enseignant a de nombreuses conséquences dommageables ; chacune des classes comptera au moins 2 niveaux d’enseignement, le poste de direction n’aura plus de demi-journée de décharge qui était nécessaire au bon fonctionnement de l’école et enfin c’est un bien triste signal envoyé aux familles qui hésitaient encore à choisir l’Instruction à domicile. Il n’a donc pas été pris en compte les spécificités du RPI, ni les besoins particuliers de notre vallée classée en Zone de Revitalisation Rurale. Quoiqu’il en soit, nous, Elus réaffirmons notre confiance en nos enseignants pour tous les efforts qu’ils prodiguent pour nos enfants. Nous continuerons à promouvoir la réalité de nos petites écoles, leurs valeurs pédagogiques, pour le rôle essentiel qu’elles occupent au sein de la société locale. En cette période de protocole sanitaire, le SIVE a renforcé ses équipes en créant des emplois locaux supplémentaires et la mairie de Massat pour sa part, investie 100 629 € pour sa participation annuelle à la scolarisation des petits massatois. La mairie s’engage à veiller à la pérennité de l’école de la République pour son rôle essentiel aux valeurs éducatives, que sont la laïcité, l’égalité des chances, la sociabilisation des enfants au sein de la société. Céline Sutra Adjointe en charge des affaires scolaires, de la jeunesse et du sport à la mairie de Massat. [...] Lire la suite…
                                  ACTIVITES DU SYNDICAT DES MONTAGNES 2021-2022 RENOVATION CABANE PASTORALE DE ROUSSAT DANS LA VALLEE DE LIERS : Ce dossier a été élaboré par l’ancienne équipe municipale. Le dernier estimatif réalisé par l’architecte Mme ROUYARD était d’environ 155 000€ ht. Les subventions accordées pour ce projet étaient bloquées sur un montant de 120 000€ à hauteur de 80% ce qui faisait 96 000€ de subventions et 74 000€ d’auto financement. Un appel d’offre a été lancé fin d’année 2020 et les plis ont été ouverts le 5 janvier 2021. Le montant total des offres s’élève à 182 358€ HT Cette différence avec l’estimatif étant du à la non accessibilité du site et nécessité d’héliportage , nous avons donc demandé une subvention supplémentaire de 16 000€ qui nous a été accordée par la DDT en aout 2021,ce qui fait donc un montant total de subventions de 112 000€ et un autofinancement de 70 358€ ht. Ce chantier a été mené à bien et réceptionné en mai 2022. CONSTRUCTION DE LA CABANE D URGENCE DE GIRANTOS : Ce dossier à été instruit par l’ancienne «équipe municipale, le montant estimatif des travaux a été fixé à 50 000€, subventionné à hauteur de 80%, donc 40 000€ de subventions et 10 000€ d’autofinancement pour le syndicat des montagnes. Il s’agit donc d’une cabane de 10m² pour un montant estimatif de 40 000€ ht et d’ un parc de contention pour un montant estimatif de 10 000€ ht. Le montant des divers devis s’élève à 45 615€ ht Pour ce chantier, la part des subventions de 80% est donc de 36 492€ et l’autofinancement du syndicat de 9123€. FINANCEMENT DES DEUX PROJETS: Les montant total des subventions pour les deux projets étant de 148 492€, nous avons demandé l’avance de ces subventions au crédit agricole sur un prêt à court terme de 24 mois, d’un montant 146000 euros. Concernant l’autofinancement d’un montant total de 79 481€, nous avons demandé un prêt sur 15 ans au crédit agricole d’un montant de 74 000€. Tous les deux ont été accordés. AMELIORATIONS DES CABANES DE GOUTETS ET PORT DE LERS : Ces améliorations sont à l’étude pour des montants et des travaux plus modestes que les estimatifs prévus. Ces projets seront validés cet automne 2022 par la commission syndicale. Un montant estimatif d’environ 46 000€ (subventionnable à 80%)°a été retenu et ces travaux seront exécutés en principe en automne 2022 et au printemps 2023. CABANE DU COL DE ROSE Le projet d’amélioration de cette cabane n’a pas été retenu par la commission syndicale. RESTAURATION DE L AGUERE DE GALY Ce projet est à l’étude à la suite d’une autorisation de prorogation de date butoir jusqu’en 2024. Il n’en reste pas moins que les capacités d’autofinancement du syndicat sont épuisées à ce jour et qu’il sera difficile de donner suite à ce projet subventionné à 70%. [...] Lire la suite…