Biodiversité

Notre vision de la biodiversité de Massat

Biodiversité - Tourbière de Estgnons - Natura 2000 - Étang de Lers
Rouge-gorge

Massat, village implanté à la croisée des vallées de Liers, de l’Arac et de Bernède ne rassemble pas que des rivières et des torrents, mais aussi les populations de ses environs depuis des siècles. Le village est depuis bien longtemps la plateforme d’échanges économiques, sociaux et culturels de la haute vallée.

La population

Notre montagne, vidée en partie par l’exode rural des années 60, éloignée de l’agitation des métropoles urbaines a séduit une nouvelle population à la recherche d’espaces vierges et de lieux authentiques pour tenter de nouvelles expériences. Ce mouvement est devenu permanent, et c’est régulièrement qu’on voit de nouvelles familles s’installer dans notre commune ou ses environs pour de nouveaux projets. Nous avons su conserver et développer notre école primaire remplie de nombreux enfants, des commerces de proximité essentiels et des services publics adaptés. La réussite des marchés de producteurs, des manifestations culturelles et festives témoignent de la bonne cohésion de nos habitants. C’est donc bien le mélange et la diversité de notre population qui en fait sa richesse et émeut les visiteurs de notre village.

L’environnement

Notre territoire de montagne, avec ses espaces ouverts et préservés du modernisme à tout va est une invitation à la respiration à pleins poumons et à la découverte.
Nos forêts peuplées de hêtres monumentaux, de sapins majestueux, de chênes et de châtaigniers centenaires abritent toutes sortes d’animaux sauvages remarquables, comme le cerf et le grand tétras . Elles nous invitent à l’observation de la faune et de la flore forestière de montagne dans un cadre paisible et ombragé l’été.
Nos prairies d’altitude constituent un domaine naturel immense et vivant grâce a la présence de nombreux troupeaux qui entretiennent les pelouses rases et offrent au regard ses perspectives harmonieuses propres aux paysage montagneux.
Nos montagnes abritent elles les espèces sauvages mythiques comme l’isard, l’ours, l’aigle royal, le gypaète barbu et autres vautours, le lagopède et le coq de bruyère. Quasiment toutes ces espèces sont menacées de disparition et donc protégées. Nos massifs donnent aussi naissance à tous ces torrents et rivières de montagne qui animent de leur musique nos jolies vallées.
Néanmoins , l’équilibre écologique de cet environnement reste très fragile car la montagne fait partie du nouveau monde où tout devient une marchandise à exploiter, souvent d’une manière déraisonnée. C’est pourquoi nous nous ferons un devoir de préserver notre richesse naturelle et d’étudier avec soin tous les projets pour qu’ils ne mettent pas en péril la sauvegarde de notre environnement sauvage.

La vie dans notre vallée

Le challenge pour nous est de ménager l’équilibre nécessaire à la cohabitation de notre population et de nos espaces sauvages . Il faudra en même temps permettre le développement des circuits alimentaires courts nécessaires à notre suffisance alimentaire locale , comme ça l’était par un passé pas si éloigné de nous tout en préservant une agriculture traditionnelle de montagne très tournée vers l’élevage et son pastoralisme de montagne.

Il s’agit d’un enjeu local capital, qui rejoint les enjeux écologiques nationaux et planétaires d’aujourd’hui :

Concilier les activités humaines avec la protection de l’environnement.

Chères concitoyennes, chers concitoyens, Comme chacun peut le constater, avec les incendies que l’Europe traverse actuellement, les périodes caniculaires à répétition, et la sècheresse classée nationalement comme historique ; nos territoires subissent de profonds bouleversements. Appuyés par de nombreuses études scientifiques, nous savons d’ores et déjà que le climat change vers des moyennes de température de plus en plus chaudes, favorisant par cela des périodes caniculaires de plus en plus fréquentes et de plus en plus longues. Ces périodes amènent des risques d’incendies accrus ainsi qu’une diminution des débits d’eau. Prenant acte de ce constat nous devrons peu à peu nous adapter et changer certaines de nos habitudes, afin de limiter les risques potentiels, et ainsi protéger la vie de notre commune, nos forêts et sa biodiversité. Aujourd’hui, traversant une période très sèche, la municipalité de Massat invite donc ses concitoyens à être particulièrement attentifs et responsables en ce qui concerne l’usage du feu et de l’utilisation de l’eau ; eau dont actuellement les débits ne cessent de baisser. Elle souhaite ainsi rappeler quelques règles de bon sens, actées par la loi, afin, ensemble, de nous protéger. En premier lieu, les friches et les prés non fauchés représentant un réel danger de départ de feu, nous rappelons aux propriétaires ou ses ayants droit, la nécessité d’entretenir leur terrain non bâti, ou leur partie de terrain non bâti situé à l’intérieur d’une zone d’habitation ou à une distance maximum de 50 mètres des habitations, dépendances, chantiers, ateliers ou usines lui appartenant, cette obligation est appuyée par l’article de loi 2213-25 du CGCT. Par ailleurs la municipalité souhaite porter à connaissance de tous un arrêté préfectoral du 25/07/2022 portant sur la réglementation de l’emploi du feu, des feux d’artifices et des systèmes susceptibles de s’envoler seuls et comportant une flamme. Il est stipulé par l’article 2 : Qu’il est strictement interdit, à moins de 200 mètres des bois et forêts et des espaces naturelscombustibles, sur tout le département : ➢ de fumer ; ➢ de porter ou d’allumer du feu ; ➢ d’utiliser des barbecues ; ➢ de faire des feux festifs, feux d’artifice ou de camp. Pour ce qui est de l’eau, au vu de la diminution des débits de nos sources et en considérant que l’automne est souvent une période longue et sèche, chacun est appelé à se sensibiliser et à se modérer, afin d’économiser cette ressource, bien commun de tous. L’usage de l’eau dans cette période de sécheresse est aussi sujette à restriction par arrêté préfectoral que vous trouverez ci-dessous: Arrêté du 05 aout 2022 portant déclenchement de mesures de restriction concernant les usages de l’eau sur le département de l’Ariège Au-delà de ces responsabilités qui nous incombent tous, dont la motivation est de protéger notre belle vallée, la municipalité de Massat vous souhaite une bonne fin d’été.  Le lundi 08 aout 2022. Place de la mairie, 09320 Massat ContactsTéléphone : 05 61 96 96 33 [...] Lire la suite…
La Halle Après deux ans de réflexion, d’échange et de maturation, les travaux de la halle ont débutés mi-octobre. Les entreprises soumissionnaires retenues sont : -1er lot : terrassements/voirie – Malet / Spie-Batignolles pour un montant de 284 607 € HT. -2ème lot : gros œuvre – Sedec pour un montant de 64 070 € HT. -3ème lot : charpente-couverture – Sedec pour un montant de 204 057 € HT. Les honoraires de l’architecte sont de 39 200 € HT (pas d’avenant au marché). Le décaissement des déblais est en cours, la réception est prévue fin mars 2023. Cette réalisation permettra de redonner vie à l’esplanade du Pouech et de répondre aux besoins traditionnels et émergeants de la population de la vallée. Eglise de Liers La commune de Massat a bénéficié d’un legs 300 000€ de Mme Mosnier de la Pouyade, pour restauration de l’église de Liers, vallée dont est originaire cette dame. La disponibilité de cette somme est liée à certaines contraintes administratives. Nous nous sommes rapprochés de l’étude notariale afin de savoir quel délai est prévu pour la mise à disposition des fonds, nous sommes dans l’attente d’une date. Eclairage public Dans un souci d’économie et d’écologie la commune s’est engagée à réduire l’éclairage public dans de justes proportions. Deux tranches horaires d’extinction sont arrêtées pour l’ensemble de la commune : -du 1er juin au 30 septembre de 0 h à 5 h -du 1er octobre au 31 mai de 23h à 5h Le syndicat d’électrification devrait intervenir dans les prochaines semaines pour la mise en application technique. Le montant de l’opération s’élève à 10 050€, la subvention du syndicat d’électrification est de 5 025€, reste à charge de la commune 5 025€. Réseau assainissement et pluvial La communauté de communes Couserans Pyrénées a la compétence de l’eau potable et de l’assainissement, la commune celle des eaux pluviales. L’ensemble des deux réseaux circulent dans la même canalisation (réseau unitaire). Nous faisons faire une étude de ce réseau pour en déterminer l’état afin d’établir les travaux nécessaires pour séparer les eaux (réseau séparatif) dans le village. Ces travaux se feront en plusieurs tranches et sur plusieurs années, après études techniques et financières, subventions comprises. Ces opérations seront l’occasion d’associer à celles-ci, les autres réseaux : eau potable, téléphone, électricité, selon les besoins et les possibilités. Cela sera aussi l’occasion de refaire la voirie et les trottoirs adjacents. -coût de l’étude : 57 250 € HT -subventions demandées : 34 350 € HT -coût pour la commune 50% du reste à charge soit 11 450 € HT Aménagement du Pouech Dans la continuité d’aménager le site du Pouech et pour répondre au manque d’équipements structurels, le conseil municipal a délibéré pour la création d’un terrain multisport sur l’emplacement du tennis existant, de la mise aux normes des toilettes, de l’aménagement du terrain de pétanque et de la voirie (circulation, stationnement). Pour rappel, montant prévu des travaux : 399 014 € HT -subventions demandées : 319 901 € HT -coût pour la commune : 79 113€ HT Le mercredi 26 octobre 2022. Place de la mairie, 09320 Massat ContactsTéléphone :05 61 96 96 33 [...] Lire la suite…
                                  ACTIVITES DU SYNDICAT DES MONTAGNES 2021-2022 RENOVATION CABANE PASTORALE DE ROUSSAT DANS LA VALLEE DE LIERS : Ce dossier a été élaboré par l’ancienne équipe municipale. Le dernier estimatif réalisé par l’architecte Mme ROUYARD était d’environ 155 000€ ht. Les subventions accordées pour ce projet étaient bloquées sur un montant de 120 000€ à hauteur de 80% ce qui faisait 96 000€ de subventions et 74 000€ d’auto financement. Un appel d’offre a été lancé fin d’année 2020 et les plis ont été ouverts le 5 janvier 2021. Le montant total des offres s’élève à 182 358€ HT Cette différence avec l’estimatif étant du à la non accessibilité du site et nécessité d’héliportage , nous avons donc demandé une subvention supplémentaire de 16 000€ qui nous a été accordée par la DDT en aout 2021,ce qui fait donc un montant total de subventions de 112 000€ et un autofinancement de 70 358€ ht. Ce chantier a été mené à bien et réceptionné en mai 2022. CONSTRUCTION DE LA CABANE D URGENCE DE GIRANTOS : Ce dossier à été instruit par l’ancienne «équipe municipale, le montant estimatif des travaux a été fixé à 50 000€, subventionné à hauteur de 80%, donc 40 000€ de subventions et 10 000€ d’autofinancement pour le syndicat des montagnes. Il s’agit donc d’une cabane de 10m² pour un montant estimatif de 40 000€ ht et d’ un parc de contention pour un montant estimatif de 10 000€ ht. Le montant des divers devis s’élève à 45 615€ ht Pour ce chantier, la part des subventions de 80% est donc de 36 492€ et l’autofinancement du syndicat de 9123€. FINANCEMENT DES DEUX PROJETS: Les montant total des subventions pour les deux projets étant de 148 492€, nous avons demandé l’avance de ces subventions au crédit agricole sur un prêt à court terme de 24 mois, d’un montant 146000 euros. Concernant l’autofinancement d’un montant total de 79 481€, nous avons demandé un prêt sur 15 ans au crédit agricole d’un montant de 74 000€. Tous les deux ont été accordés. AMELIORATIONS DES CABANES DE GOUTETS ET PORT DE LERS : Ces améliorations sont à l’étude pour des montants et des travaux plus modestes que les estimatifs prévus. Ces projets seront validés cet automne 2022 par la commission syndicale. Un montant estimatif d’environ 46 000€ (subventionnable à 80%)°a été retenu et ces travaux seront exécutés en principe en automne 2022 et au printemps 2023. CABANE DU COL DE ROSE Le projet d’amélioration de cette cabane n’a pas été retenu par la commission syndicale. RESTAURATION DE L AGUERE DE GALY Ce projet est à l’étude à la suite d’une autorisation de prorogation de date butoir jusqu’en 2024. Il n’en reste pas moins que les capacités d’autofinancement du syndicat sont épuisées à ce jour et qu’il sera difficile de donner suite à ce projet subventionné à 70%. [...] Lire la suite…
Le 23 Février dernier, le Directeur d’Académie notifiait à la Mairie la future fermeture d’une classe à l’école de Massat pour la rentrée de septembre 2021. Triste épilogue d’un feuilleton débuté quelques semaines plus tôt. En effet dès l’annonce de cette éventuelle mesure, les 4 maires du RPI, les enseignants, les parents d’élèves et tous les acteurs de la sphère éducative s’étaient rassemblés pour dire « Non » à cette décision. L’année dernière déjà en plein confinement, le maire de Massat avait réussi à bloquer in extrémis cette fermeture en s’appuyant sur la promesse du Ministre Jean-Michel Blanquer de ne fermer aucune classe en Zone Rurale sans l’accord du maire. Cette année visiblement les choses sont différentes, la logique comptable de l’Académie et la réalité des chiffres ont eu raison de notre 4ème classe. Ce transfert d’un poste d’enseignant a de nombreuses conséquences dommageables ; chacune des classes comptera au moins 2 niveaux d’enseignement, le poste de direction n’aura plus de demi-journée de décharge qui était nécessaire au bon fonctionnement de l’école et enfin c’est un bien triste signal envoyé aux familles qui hésitaient encore à choisir l’Instruction à domicile. Il n’a donc pas été pris en compte les spécificités du RPI, ni les besoins particuliers de notre vallée classée en Zone de Revitalisation Rurale. Quoiqu’il en soit, nous, Elus réaffirmons notre confiance en nos enseignants pour tous les efforts qu’ils prodiguent pour nos enfants. Nous continuerons à promouvoir la réalité de nos petites écoles, leurs valeurs pédagogiques, pour le rôle essentiel qu’elles occupent au sein de la société locale. En cette période de protocole sanitaire, le SIVE a renforcé ses équipes en créant des emplois locaux supplémentaires et la mairie de Massat pour sa part, investie 100 629 € pour sa participation annuelle à la scolarisation des petits massatois. La mairie s’engage à veiller à la pérennité de l’école de la République pour son rôle essentiel aux valeurs éducatives, que sont la laïcité, l’égalité des chances, la sociabilisation des enfants au sein de la société. Céline Sutra Adjointe en charge des affaires scolaires, de la jeunesse et du sport à la mairie de Massat. [...] Lire la suite…